Temps de lecture de la page : environ 5 minutes

La photographie de paysages est renforcée par l’émotion suscitée

Ce paysage de Charente-Maritime possède un vrai sujet : le carrelet. Nous avons privilégié l'ambiance à l'aide des tonalités cotonneuses.
Ce paysage de Charente-Maritime possède un vrai sujet : le carrelet. J'ai privilégié l'ambiance à l'aide des tonalités cotonneuses.

Quand le sujet est visible et renforcé par l’émotion suscitée

Parfois, quand le sujet est parfaitement défini comme un torrent dans une montagne par exemple, il est très intéressant de susciter de l’émotion chez le spectateur pour encore renforcer le message ou l’intérêt l’on veut faire passer.

C’est pour cette raison que j'utilise beaucoup les filtres lors de la prise de vue. Outre les effets techniques me permettant d’améliorer la plage dynamique ou encore éviter les zones surexposées ou sous-exposées, les filtres me permettent de changer complètement l’atmosphère d’une photo pour dégager un côté émotionnel très fort.

Comment je crée mes photos de paysages

Je ne crée jamais par hasard une photo de paysage. Tout d’abord, il y a toujours la reconnaissance dont j'ai parlé plusieurs dans d’autres articles. Pendant cette première étape, je me laisse aller en regardant attentivement l’environnement qui m'entoure. J'essaye d’interpréter la scène face à moi et j'essaye de la retranscrire sous la forme d’émotions. Pour cela, je la décris à l’aide de mots tels quel rêve, abstraction, mélancolie, joie, tristesse, etc. J'essaye toujours de décrire un paysage avec des émotions ou des sentiments que je ressens. Lorsque j'y parviens, je mets en place mes appareils ou alors je note l’endroit pour revenir un peu plus tard lorsque les lumières seront plus adaptées au rendu que je souhaite. Si je n’arrive pas à traduire le paysage de manière émotionnelle, je ne m' attarde pas car je n’arriverai pas à réaliser une bonne photo.

La création d’une photo de paysages est toujours très personnelle. Elle trouvera toujours une audience qui la trouvera belle et une audience qui ne l’aimera pas. Je photographie toujours dans le but de susciter un intérêt. Le pire scénario pour moi est lorsqu’une photo ne suscite aucun intérêt. Cela signifie que je n’ai pas su analyser émotionnellement la scène pour la retranscrire en deux dimensions.

Comme je le dis toujours, je n’exerçe pas le métier de photographe pour me faire aimer. Je le fais pour exprimer ce que je ressens. Je suis toujours heureux quand je suscite un intérêt avec mes photos qu’il soit positif ou négatif.

Je pense qu’une scène de paysages doit toujours être pensée, réfléchie, construite à partir des émotions que le photographe ressent. Si aucune émotion n’est ressentie, le cliché sera simplement une photo témoignage mais en aucun cas une œuvre artistique. C’est pour cette raison que la définition de l’art de Gwenn Seemel me convient parfaitement. La création d’une photo de paysages doit venir du ventre, du plus profond de soi. Comme je disons souvent « il faut que cela vienne des tripes ».

Ce paysage photographié le matin avant le lever de soleil nous inspirait la joie, le bonheur, l'énergie.
Ce paysage photographié le matin avant le lever de soleil m'inspirait la joie, le bonheur, l'énergie.

Bien sûr, la maitrise technique est essentielle

Pour créer une belle photo de paysages, la retranscription d’une émotion est essentielle mais elle n’est pas suffisante. La maîtrise de la technique est sans aucun doute la fondation. Quand je dis technique, je pense au matériel, à la prise de vue mais aussi au développement. C’est la convergence de la technique et de l’émotionnel qui permet de réaliser des clichés qui susciterons un intérêt.

Finalement

La photographie de paysages est devenue pour moi au cours du temps, une nécessité. C’est une discipline artistique qui permet de m' exprimer totalement. Lorsque je suis sur le terrain pour photographier les beautés de la nature, je suis toujours serein, calme et heureux. Ce sont dans ces moments parfois extatiques que je trouve des réponses à mes questions. La photo de paysages m'a permis de trouver l’équilibre que je recherche depuis très longtemps.

Soyez humble, constant(e), patient(e), persévérant(e) et persistant(e) car le chemin pour s’approcher de l’excellence est long.


Cette page a été lue 3629 fois

Si cette page vous a intéressé(e) pouvez-vous lui donner une note (5 étoiles est la meilleure)?
(70 Votes)

Écrit par
Comment puis-je vous aider à créer des photos?